CHI de Genève

Grégory Wathelet se confie après sa victoire dans le Majeur d'Aix-la-Chapelle

Dimanche, Gregory Wathelet s’est adjugé le Grand Prix Rolex lors de l’édition 2017 du CHIO d’Aix-la-Chapelle. Au cours de cette interview, le cavalier belge évoque sa fascination pour Aix-la-Chapelle, la substance dont sont faits les vainqueurs de Majeur et ses projets pour son anniversaire.

Comment avez-vous vécu ce Grand Prix Rolex ? 
C’était tout simplement fantastique. L’ambiance d’Aix-la-Chapelle n’a pas d’égal, le public est incomparable. Lorsque l’on rentre dans ce stade, ce que l’on ressent est unique, cela n’a rien à voir avec les autres concours auxquels on participe chaque week-end. Tout le monde sait à l’avance que le Grand Prix Rolex est un challenge particulier et cette édition n’a pas échappé à la règle. Les chevaux doivent être sûrs d'eux et de leurs moyens. J’éprouve une grande fierté pour ma jument. Je ne pense pas que l’on puisse mettre ce résultat sur le compte de la chance. Je suis simplement convaincu que Corée a sauté de manière exceptionnelle. Cette victoire, c’est un cadeau de sa part. Grâce à elle, mon nom sera inscrit à jamais sur ce grand tableau d’honneur en entrée de piste, c’est le plus beau cadeau que j’aie jamais reçu.

A quel moment avez-vous compris que ce dimanche pourrait bien être votre jour ?
Honnêtement, pas avant que la dernière cavalière, Laura Kraut, n’ait franchi le dernier obstacle du barrage. Tout est resté ouvert jusqu’au bout, tous les cavaliers étaient surmotivés. Les Majeurs du Grand Chelem sont les plus belles, mais aussi les plus difficiles compétitions au monde et cela ne suffit pas de livrer 100% de soi-même. C’est à 500% qu’il faut se donner, en espérant que cela suffise. Aujourd’hui, on l’a fait !


Cette victoire signifie pour vous le début de votre propre Rolex Grand Slam of Show Jumping : quelle est désormais  votre feuille de route ?
Le Rolex Grand Slam of Show Jumping est un énorme défi pour nous, cavaliers. Nous sommes extrêmement reconnaissants envers Rolex pour cet indéfectible soutien à notre discipline permettant la tenue de concours aussi extraordinaires qu’Aix-la-Chapelle, Calgary, Genève et Bois-le-Duc. Je suis convaincu que c’est le rêve de tout cavalier que de décrocher un Grand Chelem et inutile de préciser que je vais tout faire pour préparer au mieux l’échéance du prochain Majeur. Mais pour le moment, je veux savourer cette victoire, ici, à Aix-la-Chapelle. Je vais attendre les prochains jours pour établir mes plans avec mon équipe pour Calgary. 


Vous fêterez votre anniversaire le 10 septembre prochain, jour du Grand Prix de Calgary : une deuxième victoire en Majeur ne serait-elle pas un cadeau d’anniversaire idéal ?
Evidemment (rires). Mais comme je viens de dire, pour le moment, je veux d’abord profiter de cette victoire à Aix. Nous verrons ensuite comment les choses vont se décanter. Mais une chose est sûre, je vais assurément fêter mon anniversaire à Calgary cette année.

Interview réalisée par www.rolexgrandslam.com

Ouvrir la timeline

Devenez acteur du #CHIGeneve!

#CHIGENEVE

Newsletter

Notre actualité par email

Slider
E-mail invalide!