CHI de Genève

Historique de la Coupe du Monde d'Attelage

Création

Dans la foulée du succès de la finale de la Coupe du Monde de saut (créée en 1978) et de celle de dressage (en 1985), la première Coupe du Monde d’attelage indoor a vu le jour en 2001. Le journaliste suisse Max Amman, qui avait créé la finale de saut vingt-trois ans plus tôt, en fut également l’initiateur.

L’espace étant limité en indoor, il a fallu créer un règlement spécial pour ces épreuves. Il a été décidé de ne pas organiser le dressage. Les épreuves de marathon et de maniabilité ont, elles, été réunies en une seule et même épreuve, dans laquelle il fallait (et il faut toujours) franchir des obstacles de marathon (et même un lac à Palexpo), mais aussi passer entre des cônes de maniabilité.

Quatre ans sans véritable finale

Durant quatre ans, l’attelage n’a pas eu de véritable finale. Le vainqueur de la Coupe du monde était celui qui marquait le plus de points durant la saison.

En 2001-2002, la première saison, s’est disputée sur huit étapes : Stuttgart et Dortmund en Allemagne, Amsterdam et ‘s-Hertogenbosch aux Pays-Bas, Stockholm et Göteborg en Suède, Malines en Belgique et Bordeaux en France. Le classement aux points à l’issue de cette saison a vu la victoire de l’Allemand Michael Freund.

Durant la deuxième saison, 2002-2003, les cinq meilleurs meneurs du classement, établis après huit manches, se qualifiaient pour une neuvième et ultime étape à Göteborg. Vigo, Leipzig et Genève ont rejoint le circuit cette année-là. Michael Freund a, encore une fois, dominé le classement.

En 2003-2004, on comptait à nouveau huit étapes, dont deux à Vigo, l’une remplaçant celle de Bordeaux supprimée. C’est encore l’Allemand Michael Freund qui s’adjugeait la Coupe du Monde. Et de trois !

L’année suivante, il terminait premier ex-aequo avec le Néerlandais Ysbrand Chardon. Cette égalité incita les organisateurs à mettre sur pied une véritable finale (dans laquelle les concurrents partent donc chacun sur un même pied d’égalité), à l’instar de celle organisée dans le saut d’obstacles.

Grande première en 2006

2006 fut donc la première année au cours de laquelle une finale de ce type fut organisée. C’est la ville de Göteborg qui accueillit l’événement. Ysbrand Chardon s’imposa devant Michael Freund. La troisième place revint au Suisse Werner Ulrich, qui ramenait ainsi une première médaille de Coupe du Monde en terre helvétique.

Michael Freund s’imposa pour la cinquième et dernière fois en 2007 à Göteborg. Il décida en effet cette année-là de mettre un terme à sa carrière.

En 2008, la finale fut organisée pour la première fois en Allemagne, à Leipzig. Christoph Sandmann, détenteur d’une wild card, s’imposa devant son public.

2009 a vu, pour la première fois, la victoire d’un meneur qui n’était pas européen. L’Australien Boyd Exell est rentré victorieux de Suède. Deuxième rang pour l’excellent Ysbrand Chardon.

Ouvrir la timeline

Devenez acteur du #CHIGeneve!

#CHIGENEVE

Newsletter

Notre actualité par email

Slider
E-mail invalide!