CHI de Genève

Deux finales à Genève: 1996 et 2010

Quels souvenirs !

21 avril 1996. Barrage de finale de Coupe du Monde à Genève. D’un côté l’Autrichien Hugo Simon et son petit alezan E.T., de l’autre le Suisse Willi Melliger et son géant gris Calvaro V. David contre Goliath diront certains. C’est le premier qui a pris l’avantage sur le second, et Hugo Simon est entré dans l’histoire grâce à ce troisième sacre en finale de Coupe du Monde. Ce barrage est resté gravé dans la mémoire de nombreux passionnés. Non seulement parce que ce duel fut à couper le souffle, mais aussi parce qu’un barrage en finale de Coupe du Monde est si rare, il n’y en a eu que trois en 31 ans. A Palexpo en 1996 donc, mais aussi dix-sept ans plus tôt, lors de la première édition en 1979 à Göteborg, entre Katie Monahan Prudent et Hugo Simon qui en était déjà sorti vainqueur. Le dernier en date est celui de 2001, à Göteborg encore, entre Rodrigo Pessoa (Baloubet du Rouet) et le guerrier Markus Fuchs (Tinka’s Boy) qui avait été si rapide qu’il avait poussé son adversaire brésilien à la faute. A lui la Coupe !

Un scénario digne d'Hitchcock

En 1996 à Genève, les favoris avaient affiché leurs ambitions dès le départ. Hugo Simon et E.T. s’étaient déjà imposés dans la première épreuve de vitesse, devant Rodrigo Pessoa, qui n’avait alors que 24 ans, sur Lora Piana Special Envoy. Le cavalier brésilien avait changé de cheval (cela était alors possible) et avait pris la tête du général le lendemain grâce à Loro Piana Tomboy. Les dix premiers se tenaient encore dans un mouchoir de poche, et l'épilogue de cette finale promettait déjà d’être grandiose.

Le dernier jour, la première manche fut riche en rebondissements. Le styliste allemand Franke Sloothaak, champion du monde en titre, remontait avec sa puissante Weihaiwej de la 7e à la 2e place au classement général. Rodrigo Pessoa conservait, lui, la tête. Hugo Simon et E.T. commettaient une faute, Willi Melliger et Calvaro V deux. Mais cette finale n’avait pas dit son dernier mot. Le scénario allait devenir "hitchcockien", mêlant intensité dramatique, émotion et suspense.

Parcours sans faute pour Melliger et Simon, au contraire de Sloothaak qui craquait. Quant à Pessoa, qui avait pourtant plus de deux fautes d’avance, il perdait le contrôle de son cheval dans le triple et à sa sortie. Le titre s’envolait pour le Brésilien qui se rattrapera deux ans plus tard à Helsinki, puis successivement à Göteborg et à Las Vegas avec Baloubet du Rouet.

Pour départager Messieurs Melliger (Calvaro) et Simon (E.T.) ce 21 avril 1996, il fallait donc un barrage. Le deuxième de l’histoire. Malgré son mètre quatre-vingt-cinq, Calvaro fut rapide, mais il n'y eut rien à faire face au mètre soixante d’E.T., le diabolique magicien de la piste Paul Weier ayant imaginé un raccourci devant le lac pour qui pouvait s’y faufiler… L’or pour l’Autrichien, l’argent pour le Suisse et le bronze pour les vainqueurs de 1995, Nick Skelton et Dollar Girl, la géniale jument débutée par Thomas Fuchs et qui a rejoint le paradis des chevaux le 24 avril 2009.

De retour à Genève

Quels  souvenirs, quelles émotions, quel sport ! 5105 jours après cette finale  mémorable, du 14 au 18 avril 2010, les meilleurs cavaliers du monde ont à  nouveau fait vibrer le public de Geneva Palexpo pour la 32e finale de la Rolex  FEI World Cup™, mais aussi la finale de la FEI World Cup™ Driving. Si la  victoire semblait promise à Mario Deslauriers, le plus jeune vainqueur de la  finale (c’était en 1984 avec Aramis) en tête jusqu’à l’ultime parcours, elle  est finalement revenue à Marcus Ehning. L’Allemand fut le premier à l’emporter  avec deux chevaux différents, Noltes Küchengirl et Plot Blue.

Ce dernier,  considéré comme l’un des plus grands, remportait ainsi sa troisième finale de  la Rolex FEI World Cup™. Le public Suisse pouvait également se réjouir du 2e  rang final, partagé avec Ludger Beerbaum, de Pius Schwizer, alors numéro un  mondial, mais également de la victoire de Steve Guerdat et Trésor dans le 2e  Acte. Une finale à jamais gravée dans les mémoires…

Ouvrir la timeline

Devenez acteur du #CHIGeneve!

#CHIGENEVE

Newsletter

Notre actualité par email

Slider
E-mail invalide!