CHI de Genève

Le Grand Prix Rolex pour Kent Farrington

Sports Equestres10/12/2017CHI Geneve 2017 Stefan Edberg, Sophie Mottu Morel, Alban Poudret, Joel Aeschlimann, Sir Jackie Stewart and FARRINGTON Kent (USA) riding Gazelle during the CHI of Geneva 2017 CHI Geneve 2017 Stefan Edberg, Sophie Mottu Morel, Alban Poudret, Joel Aeschlimann, Sir Jackie Stewart and FARRINGTON Kent (USA) riding Gazelle during the CHI of Geneva 2017

Il ne lui manquait plus que cela !

Au terme d’une épreuve palpitante et très sélective, l’Américain Kent Farrington s’est imposé pour la première fois dans le Grand Prix Rolex du Grand Chelem, décrochant du même coup son premier Majeur.

Roger-Yves Bost l’a annoncé à la reconnaissance: le parcours imaginé par les chefs de piste serait fautif, et les cavaliers allaient devoir user de toute leur habileté pour terminer sans faute et dans le temps. Il a d’ailleurs fallu attendre le numéro 13 de la liste de départ, soit Pedro Veniss et son génial Quabri de l’Isle, pour assister à un tour exempt de pénalité. Malheureusement, le tenant du titre n'est pas parvenu à entrer dans le temps imparti… Exit donc les chances de barrage pour le Brésilien. Tout comme pour Laura Kraut, qui marquait un point de temps pour deux petits centièmes de trop !

Malgré le niveau des cavaliers et la qualité de leurs chevaux, il faudra attendre plus de la moitié de l’épreuve pour enfin voir le premier sans faute, signé Harrie Smolders en selle sur son génial Don VHP. Il était rapidement suivi par Henrik von Eckermann (Mary Lou 194) et Gregory Wathelet sur Corée, le couple vainqueur à Aix-la-Chapelle cette année. Voilà donc qui promettait un barrage de qualité aux nombreux spectateurs (Palexpo avait fait le plein !) venus assister à ce grand spectacle. Ces trois-là étaient encore rejoint en toute fin d’épreuve par le lauréat du Credit Suisse Grand Prix de vendredi, Kent Farrington, mais également par le champion d’Europe par équipe Cian O’Connor. Un barrage à cinq cavaliers donc, et pas n’importe lesquels !

Premier à s'élancer, Harrie Smolders ne prenait pas tous les risques et se faisait du coup immédiatement battre par Henrik von Eckermann. Le Belge Wathelet quant à lui terminait son barrage avec deux dixièmes de retard sur le Suédois. Venait ensuite le N°1 mondial Kent Farrington. On sait l’Américain très rapide, quelle que soit sa monture ! En selle sur Gazelle, il a une nouvelle fois démontré qu’il savait manier avec brio l’art d’allier performance et rapidité. Profitant d’une barre de Cian O’Connor dans le barrage, Kent Farrington remporte donc «enfin» le Grand Prix Rolex à Genève après avoir gagné presque toutes les autres épreuves principales au moins une fois ces dernières années. Il a désormais dans le viseur les prochaines étapes du Grand Chelem, à commencer par Bois-le-Duc au printemps prochain.

Côté suisse, Steve Guerdat et Bianca ont trébuché sur l’une des plus grosses difficultés du parcours, le dernier double de verticaux. Martin Fuchs et Clooney terminent également à 4 points. A noter l’excellente performance du jeune Bryan Balsiger et de son champion Clouzot qui réalisent un exploit en étant les derniers classés après une toute petite touchette sur la palanque !

Comparaison des parcours de Kent Farrington et Henrik von Eckermann

Ouvrir la timeline

Devenez acteur du #CHIGeneve!

#CHIGENEVE

Newsletter

Notre actualité par email

Slider
E-mail invalide!