CHI de Genève

Historique de la Rolex FEI World Cup

Création

La Rolex FEI World Cup™, alors appelée Volvo World Cup, a été créée en 1978 par Max Amman, un journaliste suisse. Celui-ci souhaitait créer une série de compétitions unifiées, à l’instar de ce qui se faisait en Formule 1 (automobilisme). Il avait noté que le saut d’obstacles n’avait alors pas une audience importante auprès du grand public, ni une attention suffisante auprès des médias. L’événement a immédiatement connu un grand succès, en partie grâce à Volvo, sponsor principal dévoué de ces épreuves, rôle qu’il gardera jusqu’en 1998.

Afin que les cavaliers puissent se qualifier dans leur propre pays ou région, les organisateurs avaient créé un système de ligues.

Les débuts et les ligues

La première saison, 1978-1979, s’est déroulée sur neuf étapes indoors en Europe, auxquelles s’ajoutaient sept autres organisées en Amérique du Nord. La première finale a, elle, eu lieu à Göteborg en 1979. Ce sont les Européens et les Américains qui ont dominé les finales des années quatre-vingts, bien que des cavaliers provenant d’autres continents y ont pris part. Un vrai match Europe-Amérique du Nord, alors très équilibré.

Au vu du succès de ces épreuves, des cavaliers australiens ont bientôt été invités à y participer. Une ligue pour l’Amérique du Sud a ensuite vu le jour en 1980-1981; l’année suivante les États-Unis ont été divisés en deux ligues, l’une pour l’Est, l’autre pour l’Ouest. Par la suite, le Canada s’est vu attribuer sa propre ligue. Aujourd’hui, la Rolex FEI World Cup™ en compte quinze, couvrant quatre continents.

Les vainqueurs

L’Autrichien Hugo Simon a remporté la première finale avec le bouillant Gladstone après un barrage face à Katie Monahan Prudent. Il s’est également imposé en 1996 à Genève (là aussi après barrage, face à Willi Melliger sur le géant Calvaro), puis l’année suivante à Göteborg, les deux fois avec E.T. Cela faisait alors de lui le premier cavalier à avoir remporté la finale à trois reprises.

Rodrigo Pessoa a égalé ce record. Il a emporté la Rolex FEI World Cup™ trois années de suite avec son très magnétique étalon Baloubet du Rouet (1998, 1999 et 2000). L’Allemande Meredith Michaels Beerbaum a désormais rejoint les deux prestigieux cavaliers. Avec le génial Shutterfly, elle a soulevé trois fois la coupe (2005, 2008 et 2009).

Deux Suisses sont également montés sur la plus haute marche du podium, Markus Fuchs et Tinka’s Boy en 2001 à Göteborg, puis Beat Mändli en 2007 à Las Vegas avec Ideo du Thot.

Les États-Unis et l’Allemagne sont, sur les trente et une éditions, les deux nations ayant remporté le plus grand nombre de finales, avec chacune sept victoires. Le Canadien Mario Deslauriers, qui s’est imposé en 1984 avec Aramis, est le plus jeune vainqueur de l’histoire de la finale. Il était alors âgé de 19 ans et avait privé le sorcier brésilien Nelson Pessoa du succès.

Ouvrir la timeline

Devenez acteur du #CHIGeneve!

#CHIGENEVE

Newsletter

Notre actualité par email

Slider
E-mail invalide!
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.