Steve Guerdat a fait rêver son public

Les dix meilleurs cavaliers du monde ont fait vibrer Palexpo ce vendredi soir ! La tant attendue Rolex IJRC Top 10 Final a rassemblé un public nombreux. Pour le plus grand bonheur des fans, spécialement enthousiastes lors des passages des deux cavaliers suisses, la 18e finale de l’épreuve a été remportée par leur chouchou, Steve Guerdat. Henrik von Eckermann et McLain Ward complètent le podium.

Les grands vainqueurs - Steve Guerdat & Alamo Les grands vainqueurs - Steve Guerdat & Alamo

Le numéro 1 mondial - Harrie Smolders et Don VHP Z Le numéro 1 mondial - Harrie Smolders et Don VHP Z

Retombé au-delà de la 10e place mondiale, le Français Kevin Staut, président de l’IJRC, remettait sans combattre son titre en jeu. A l’issue de la première manche, sept paires ayant signé un sans faute, la victoire allait donc se jouer sur le deuxième parcours. Le premier double sans faute était signé par l'Allemand Daniel Deusser, à une allure qui semblait des plus rapides. Mais Steve Guerdat établissait juste après un nouveau temps de référence. Le vainqueur de l’épreuve en 2010 était en la circonstance extraordinaire, et plus aucune paire ne parvenait ensuite à se montrer aussi rapide. «Alamo est un cheval qui a un galop fantastique, et sur une piste pareille on peut en profiter», confiait, aux anges, le cavalier jurassien. «Je suis ravi de ma performance, je ne pouvais pas faire vraiment mieux lors de cette finale. Je suis à la fois ému et très heureux de cette nouvelle grande victoire ici, devant mon public.»

Le podium de la 18e Rolex IJRC Top 10 Final Le podium de la 18e Rolex IJRC Top 10 Final

Pour sa première participation à la Rolex IJRC Top 10 Final, le second cavalier helvétique Martin Fuchs, finalement 5e, réalisait lui aussi un excellent double sans faute. «J’ai perdu un peu de temps partout. Mais dimanche sera une autre journée, et je serai en forme pour le Grand Prix. Clooney aussi !»

 

Les résultats sont disponibles en ligne sur www.chi-geneve.ch/results/

La Reine détrônée !

Elle a été la cavalière à battre pendant si longtemps à Genève, qu’il est difficile de croire qu’Isabell Werth a rendu sa couronne. Définitivement ? Non, bien sûr, car elle reste la reine incontestée du dressage. Mais l’Allemande a dû concéder (de peu) sa première place habituelle à sa compatriote Jessica von Bredow-Werndl deux fois ce weekend. Une première fois jeudi lors du Grand Prix, une nouvelle fois en fin de soirée pour le Freestyle Jiva Hill Stables afin de conclure en beauté ces épreuves de dressage. Avec leur reprise libre en musique (sur la bande annonce de La La Land), la jeune maman et sa fabuleuse Dalera ont démontré toute leur complicité, leur élégance et évidemment leur technique devant un public resté nombreux. La régionale de l’étape, Antonella Joannou, et son fidèle Dandy de la Roche CH ont terminé à une belle 5e place.

Restez informé / En vous inscrivant à notre newsletter
Des cookies
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus