Dans les coulisses du CHIO d'Aix-la-Chapelle 2019

Vainqueur du Rolex Grand Prix au CHIO d'Aix-la-Chapelle en 2018, Marcus Ehning (Photo: Rolex / Ashley Neuhof) Vainqueur du Rolex Grand Prix au CHIO d'Aix-la-Chapelle en 2018, Marcus Ehning (Photo: Rolex / Ashley Neuhof)

CHIO Aix-la-Chapelle 2019: les prétendants à suivre lors du Rolex Grand Prix

Du 12 au 21 juillet 2019, des visiteurs venus du monde entier se rendront une fois encore en Allemagne pour assister à l’une des manifestations équestres les plus prestigieuses de l’année, le CHIO d’Aix-la-Chapelle. L’événement qui dure neuf jours accueillera le deuxième Majeur de l’année, le Rolex Grand Prix, où s’affronteront les meilleurs athlètes équestres mondiaux venus disputer la victoire tant convoitée.

Rolex Grand Slam of Show Jumping Rider Watch

Plusieurs couples de chevaux et de cavaliers parmi les meilleurs du monde rivaliseront pour s’emparer de l’un des titres les plus prestigieux en concours de saut d’obstacles, le Rolex Grand Prix. Le champ des prétendants possibles est large puisque bon nombre de concurrents classés parmi les vingt meilleurs mondiaux sont prêts à en découdre. Toutefois, après leurs excellentes performances récentes sur le circuit outdoor, certains couples partent favoris pour la victoire au Majeur.

Le Suédois Henrik von Eckermann et son impressionnante Toveks Mary Lou ont récemment démontré une remarquable régularité en remportant notamment le Rolex Grand Prix au CHI du Royal Windsor Horse Show. Le duo célèbre pour sa rapidité exécuta un époustouflant barrage sans faute en devançant quinze des vingt meilleurs cavaliers mondiaux. La saison de saut d’obstacles outdoor est maintenant bien avancée et Henrik von Eckermann ne montre pas le moindre signe de vouloir ralentir la cadence. Il espère bien poursuivre sa route déjà bien engagée dans le Rolex Grand Slam.

Après avoir gagné le Rolex Grand Prix, Daniel Bluman est entré dans l’histoire du CSIO de Rome à la Piazza di Siena en devenant le premier cavalier israélien à remporter la victoire lors de ce prestigieux événement. Le parcours difficile ne permit qu’à quatre couples seulement de décrocher leur ticket pour le barrage sur les 44 qui avaient pris le départ. Daniel Bluman et Ladriano Z, son hongre de 11 ans, se révélèrent imbattables à l’issue d’un barrage dont ils se sont acquittés sans pénalités. Le cavalier de 29 ans a les yeux rivés sur une prochaine victoire et il mettra le paquet pour s’emparer d’un premier titre dans un Majeur.

Le témoignage Rolex et héros du saut d’obstacles, Eric Lamaze a fait preuve d’une détermination inébranlable au cours de cette saison. Le mois dernier, le cavalier remporta la PwC Cup au ‘National’ CSI5* présenté par Rolex à Spruce Meadows. Avec sa jument Fine Lady 5, ils arrachèrent la victoire lors d’un barrage électrisant. Deux jours plus tôt, il sortit vainqueur du Grand Prix RBC du Canada présenté par Rolex avec Chacco Kid, son hongre de 13 ans. Après ses récents succès, le cavalier de 51 ans que rien ne saurait arrêter fera tout ce qui est en son pouvoir pour brandir le trophée tant convoité au CHIO d’Aix-la-Chapelle.

Le légendaire cavalier suisse et témoignage Rolex, Steve Guerdat, a aussi démontré qu’il était en grande forme cette saison après avoir récemment goûté au succès à Calgary, au Canada. Avec sa jeune jument, Albfuehren’s Bianca, le Suisse finit en deuxième place derrière Eric Lamaze au Grand Prix RBC du Canada présenté par Rolex. L’actuel numéro 1 mondial poursuivit sur sa lancée en remportant le Grand Prix ‘Pan American’ avec son hongre de 16 ans, Venard de Cerisy. Steve Guerdat, qui termina deuxième au Grand Prix Rolex des Dutch Masters de 2019, espèrera certainement grappiller une place à Aix-la-Chapelle en décrochant sa première victoire en Majeur Rolex pour cette année.

Après une impressionnante victoire avec Balou du Reventon au Rolex Grand Prix de Knokke Hippique, en Belgique, l’Irlandais Darragh Kenny est aussi un cavalier qu’il faudra à garder à l’œil. Ce ne fut pas une victoire facile pour le cavalier, car le parcours compliqué, conçu par Uliano Vezzani, ne permit qu’à six couples de se qualifier pour le barrage sur les 47 partants de cette épreuve en 1,60 m. Kenny et son entier de 13 ans se révélèrent imbattables. Après avoir goûté cette récente victoire, il prendra la route pour le CHIO d’Aix-la-Chapelle bien décidé à continuer sur cette lancée.

Justine Tebbel (Photo: Ingo Waechter Images) Justine Tebbel (Photo: Ingo Waechter Images)

Interview de Justine Tebbel, cavalière U25 participant au Chio D’Aix-la-Chapelle 2019

Comment avez-vous commencé l’équitation ?

J’ai grandi dans une écurie et toute ma famille monte à cheval. J’ai grandi au milieu des chevaux, donc je n’avais pas d’autre voie possible et j’avais envie de ne rien faire d’autre. Je crois que j’ai commencé l’équitation à l’âge de trois ou quatre ans et je savais presque monter avant de savoir marcher !

Quel a été le meilleur moment de votre carrière jusqu’ici ?

L’un des moments les plus incroyables de ma carrière a eu lieu en 2017 lorsque j’ai remporté une médaille d’argent en individuel au Championnat d’Europe Enfants, Juniors et Jeunes cavaliers de la FEI. C’était la première année que je participais au Championnat Jeunes cavaliers et mon cheval avait tout juste huit ans. Je ne pense pas que quiconque s’attendait à ce nous ayons d’aussi bons résultats !

Qu’attendez-vous le plus de votre participation au CHIO d’Aix-la-Chapelle ?

J’ai participé au CHIO d’Aix-la-Chapelle l’année dernière, donc je sais ce que l’on ressent en entrant en piste. L’ambiance est incroyable. C’est indescriptible. Se retrouver là et regarder les cavaliers 5* qui participent est à la fois inspirant et motivant. Les voir se préparer pour ce concours et les voir en piste est une grande expérience pour de jeunes cavaliers comme moi. À mon avis, Aix-la-Chapelle est le meilleur concours du monde et je pense que tous ceux qui y participent ont le sentiment que cette compétition est spéciale. Je suis extrêmement ravie de participer une fois encore à cette compétition !

Quels chevaux amenez-vous ? Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur eux ? 

J’amène Light Star, un entier de 10 ans par Light On. Je l’ai aussi monté l’année dernière et c’est mon meilleur cheval actuellement. Je sais qu’il est toujours heureux de participer au concours d’Aix-la-Chapelle et il a incroyablement bien sauté l’année dernière. Il me met toujours en confiance quand nous entrons en piste.

Que pensez-vous du Rolex Grand Slam of Show Jumping ?

Pouvoir participer au Rolex Grand Slam of Show Jumping est le rêve de tout cavalier et le gagner ferait de quiconque la personne la plus heureuse de la terre !

Quelle est LA compétition que vous désirez le plus remporter ?

Je pense que c’est le Rolex Grand Prix du CHIO d’Aix-la-Chapelle. Une fois que vous avez gagné, personne ne vous oublie en tant que cavalier. C’est la compétition la plus prestigieuse.

Quelle est ou qui est votre principale source d’inspiration ?

Il n’y a pas vraiment une chose ou une personne qui m’inspire. Je pense que c’est le travail d’équipe entre le cheval et le cavalier qui m’inspire le plus. Votre cheval et vous n’êtes jamais parfaits, mais vous apprenez en permanence l’un de l’autre. Je m’efforce toujours de faire de mon mieux et j’aime aussi apprendre constamment de nouvelles choses de mes chevaux.

Quels cavaliers admirez-vous le plus ?

Mon père, parce qu’à mes yeux, c’est le meilleur coach et cavalier. Il a participé aussi bien aux Jeux olympiques qu’aux Jeux équestres mondiaux. C’est un coach et un cavalier très inspirant et j’essaye d’apprendre un maximum auprès de lui. Mon but est d’être une aussi bonne cavalière que lui !

Quelle préparation faites-vous pour être en excellente condition physique ?

J’ai récemment dû arrêter de m’entraîner à cause d’une blessure au dos. J’ai été arrêtée pendant six semaines. Mais depuis, j’ai repris l’équitation et l’entraînement quotidien. Je travaille aussi avec un kiné deux à trois fois par semaine, car c’est important pour mon rétablissement.

Comment se déroule une journée type ? 

Je n’ai pas vraiment de train-train quotidien. Le plus important pour moi, c’est que mon cheval soit parfaitement préparé. Quand je suis en concours, j’aime regarder d’anciennes vidéos de moi à cheval afin de voir ce que j’ai bien fait et ce qui a besoin d’être amélioré. Regarder des épreuves passées m’aide à être davantage en confiance avant d’entrer en piste.

Quel est le meilleur conseil que l’on ait pu vous donner ?

Ne jamais abandonner a été un conseil important pour moi, surtout récemment. Quand vous êtes au fond du trou, il y a toujours quelque chose qui vous fait remonter au sommet. On ne peut jamais être parfait, mais on peut toujours apprendre et s’améliorer. Pour moi, c’est la chose la plus importante dont il faut se souvenir.

Le Rolex Grand Slam & la relève

La promotion et le développement de nouveaux talent sur le circuit équestre fait partie intégrante des objectifs du Rolex Grand Slam. Deux jeunes cavaliers exceptionnellement doués provenant de A Young Rider Academy sont invités à assister aux concours du Rolex Grand Slam, où ils acquièrent une expérience inestimable au sommet des sports équestres.

Trois des quatre Majeurs qui composent le Rolex Grand Slam organisent des compétitions spécifiquement liées au développement de jeunes athlètes équestres en devenir. Une catégorie nationale de jeunes cavaliers - le trophée allemand des moins de 25 ans de la Stiftung Deutscher Spitzenpferdesport, prix de la famille Müter - figure chaque année au programme  du CHIO d'Aix-la-Chapelle. Dans le cadre de sa série estivale, le CSIO Spruce Meadows est l'hôte du Alberta Power U25 Challenge, qui consiste en plusieurs compétitions U25. Un concours CSI U25 aura lieu pour la première fois lors de l’édition de cette année du CHI Genève.

Photo: Tiia Karhu Photo: Tiia Karhu

Interview de Tiia Karhu, la groom d’Henrik Von Eckermann

Quels chevaux ont été engagés par l’équipe pour participer au CHIO d’Aix-la-Chapelle 2019 ?

Cette année, nous avons engagé Toveks Mary Lou et Forever. Henrik amènera aussi Little Magic d’Asschaut, le jeune cheval de Janika Sprunger. Nous sommes ravis de retourner en Allemagne pour le CHIO d’Aix-la-Chapelle !

À votre avis, pourquoi le CHIO d’Aix-la-Chapelle est-il un événement aussi prisé ?

C’est une manifestation incroyable. Henrik dit toujours que la sensation que les cavaliers éprouvent en entrant en piste n’a pas sa pareille. Je pense qu’il y a quelque chose de très spécial à Aix-la-Chapelle et tous les cavaliers et tous les grooms veulent y aller. Il y a beaucoup de monde et cela représente beaucoup de travail, mais cela en vaut toujours la peine.

Est-ce que l’équipe ressent une pression supplémentaire parce qu’Henrik est l’actuel prétendant au Rolex Grand Slam ?

Oui, bien sûr. La pression est là, mais nous sommes tous tellement contents de le voir poursuivre son parcours dans le Rolex Grand Slam et nous avons hâte de voir comment cette saison va s’achever. Henrik ressent bien sûr aussi cette pression supplémentaire ; cela se ressent également aux écuries maintenant qu’Aix-la-Chapelle approche.

Comment avez-vous préparé les chevaux pour la compétition ?

Nous nous efforçons de garder l’emploi du temps des chevaux aussi normal et régulier que possible. Comme nous voulons qu’ils soient aussi en forme que possible, Henrik les monte tous les jours. Puis, l’après-midi, ils vont se promener quelques heures. Le plus important, c’est que les chevaux soient heureux et en bonne santé. Ils adorent se promener dans la forêt et être montés en extérieur, dans les grands espaces. Ça les calme et ça les détend.

Comment se déroule une journée type aux écuries d’Henrik ?

Nous commençons par nettoyer les boxes tous les jours à 6 heures 30, puis nous montons les chevaux à partir de 8 heures. Chaque cheval est monté deux fois, une fois le matin, puis il fait une promenade l’après-midi. Ensuite, les chevaux passent le reste de la journée au pré. En ce moment, Henrik monte chaque cheval tous les jours avant Aix-la-Chapelle.

Pourquoi avez-vous décidé de devenir groom ?

J’ai toujours aimé les chevaux et j’adore vraiment ce sport. Je pense qu’il faut vraiment aimer ce sport pour faire ce métier. C’est une grande responsabilité et c’est toute ma vie. J’ai commencé à travailler pour Henrik il y a quatre ans et demi et je suis toujours là. Henrik est le meilleur patron pour qui travailler et il tient beaucoup à ses chevaux – il ferait n’importe quoi pour qu’ils soient heureux et en bonne santé, ce qui facilite considérablement notre tâche !

Êtes-vous stressée quand vous regardez les parcours d’Henrik ?

Oui, bien sûr. Parfois, je n’arrive même pas à le regarder au barrage parce que je suis trop stressée ! Nous étions si stressés aux Dutch Masters quand Henrik a fini son deuxième tour. Nous voulions être enthousiastes et nous étions très contents de la façon dont Mary Lou sautait, mais il y avait encore quelques concurrents après Henrik. Nous étions tous en train de prier pour qu’il ne termine pas encore une fois deuxième à un Majeur  [von Eckermann et Toveks Mary Lou ont fini à la deuxième place derrière l’ambassadeur Rolex Kent Farrington au Rolex Grand Prix du CHI de Genève en 2017].

Comment est Mary Lou à l’écurie ?

Elle adore la compagnie des gens ! C’est toujours le premier cheval à sortir le matin et si vous êtes en retard, elle s’agite et vous le montre clairement ! Elle sait qu’elle est l’un des meilleurs chevaux de l’écurie et elle est aussi un peu gâtée ! Mais elle mérite un traitement de faveur, parce que c’est un cheval vraiment incroyable.

Quel aspect de votre travail préférez-vous ?

C’est d’être avec les chevaux, sans aucun doute. Quand on les voit réussir et progresser, c’est la plus grande récompense au monde et j’adore y contribuer.

Si vous aviez pu travailler avec un cheval légendaire, lequel choisiriez-vous ? 

Je dirai la jument de Steve Guerdat, Albführen’s Bianca XXXIV – elle est tellement adorable et elle semble tout gagner en ce moment !

Quel est le meilleur conseil que vous pourriez donner à quelqu’un qui voudrait devenir groom ?

Il faut vraiment aimer les chevaux et le sport – cela représente un investissement énorme et il faut être prêt à s’y consacrer pleinement. Cela demande beaucoup, mais ça apporte encore plus et si vous y êtes prêt, alors vous serez excellent !

Restez informé / En vous inscrivant à notre newsletter
Des cookies
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus